Une question ? Appelez-nous au 04 93 35 71 39 ou bien utilisez notre formulaire de contact

Ortie parties aérienne

Acné de l'adolescent.
Hypertrophie prostatique bénigne.
Déficit androgénique lié à l'âge.
Fibrome.

RÉF : ORTIE PARTIES AÉRIENNES EPS
Quantité
Flacon de 60 ml
Flacon de 60 ml
Flacon de 125 ml
13.80€
Conseil de votre
pharmacien
Petits gestes quotidiens

Une cuillère à café d'EPS 1 à 2 fois/jour.

 

La durée de la complémentation est en générale de 3 semaine.

 

A renouveler en fonction des besoins.


A prendre en dehors des repas, à diluer dans un grand verre d'eau, ou un jus de fruit.

Présentation:
Description:
Parties de la plante utilisées:
Propriétés:
Indications:
Précautions d'emploi:
Avertissement:
Préparation des EPS:

Cette plante, à la réputation funeste, n’a pas toujours eu mauvaise presse.

 

Elle égayait les tristes plats de fin de mars de nos aïeux et les paysans l’utilisaient souvent pour panser leurs maux. Les propriétés médicales de l’ortie sont vantées depuis la nuit des temps. La pratique de la flagellation thérapeutique avec les tiges d’orties remonte à l’antiquité.

 

 Discoride, grande figure de la médecine grecque antique, la considérait comme un puissant aphrodisiaque.

 

Une décoction d’orties et de raisins secs dans du vin donnait selon lui d’excellents résultats. Mélangées dans du miel, les graines sont pectorales. Les décoctions de feuilles sont laxatives et favorisent le cycle menstruel.

 

Il conseillait également les cataplasmes de feuilles écrasées contre les morsures rabiques, les plaies gangréneuses, les ulcères, les suppurations et l’aménorrhée. Il utilisait déjà son suc contre les saignements de nez.

 

Ovide, dans son Art d’aimer, donne la recette d’un philtre d’amour dans lequel il met une pincée de graines d’orties. Les jeunes pousses faisaient partie des « cures de printemps », jadis si populaires et il fut même une époque où l’infusion était fort appréciée dans les salons mondains.

 

Toutes les parties de l’ortie (semences, feuilles, fleurs, tige, racines) ont des vertus médicinales.

 

 

La partie aérienne est riche en fer, silicium, calcium, chlore, magnésium, manganèse, potassium, soufre et zinc.

 

 

L’ortie a des propriétés reminéralisantes et reconstituantes. Diurétique et dépurative, elle a une action antirhumatismale et antigoutteuse. L’ortie s’avère particulièrement efficace dans les cas d’anémie et d’artériosclérose.

 

 

On l’utilise pour traiter les entorses, les élongations musculaires, la sciatique, les hémorroïdes et l’acné. Elle est reconnue combattre l’asthme, le rhume des foins et les allergies. Favorisant la sécrétion lactée, l’ortie est recommandée aux femmes qui allaitent et est conseillée pour les ongles cassants et la chute de cheveux.

Description botanique de l'ortie :

 

La grande ortie est une plante vivace, mesurant de 60 à 150 cm de hauteur, et qui pousse en colonies.

 

Elle est entièrement recouverte de longs poils urticants ou de petits poils souples.

 

Les tiges sont dressées, les feuilles sont vertes foncées, bordées de dents triangulaires. Les fleurs sont réunies en grappes.

 

Le fruit est un akène ovoïde.

Composition de l'ortie :

Parties utilisées

Ce sont les feuilles et les racines qui sont utilisées en phytothérapie.

 

Principes actifs :

Protéines, flavonoïdes, sels minéraux (calcium, potassium, silice), vitamines A et C, acides phénols, scopolétol, sitostérol, lipides, sucres, acides aminés, polysaccharides, lectine, lignanes, tanins.

Principes actifs :

Protéines, flavonoïdes, sels minéraux (calcium, potassium, silice), vitamines A et C, acides phénols, scopolétol, sitostérol, lipides, sucres, acides aminés, polysaccharides, lectine, lignanes, tanins.

Cette plante apaise les articulations douloureuses, on l'utilise en complément des traitements traditionnels pour les maladies inflammatoires des voies urinaires.

 

Elle agit comme drainage préventif.

 

Elle diminue les lithiases rénales.

 

Elle régule les troubles mictionnels des adénomes prostatiques.

 

Elle rééquilibre les fonctions de l'organisme.

 

Elle réduit les hémorragies et l'hémophilie.

Précautions d'emploi de l'ortie :

 

Contre-indications:

L'ortie est contre-indiquée aux femmes enceintes, à celles qui allaitent et aux enfants de moins de 12 ans.

 

Elle est également déconseillée aux asthmatiques et aux personnes souffrant de troubles cardiaques ou rénaux.

 

Interactions avec des plantes médicinales ou des compléments alimentaires:

Il est déconseillé d'associer la prise d'ortie à une supplémentation en fer.

 

Interactions avec des médicaments:

Pas d'interaction connue.

En aucun cas les informations et les conseils donnés, ne peuvent constituer un diagnostic, lequel nécessite obligatoirement un examen auprès de son médecin.

 

 

Ces propriétés, indications et modes d'utilisation sont tirés des ouvrages ou sites Internet de référence en phytothérapie.

 

On les y retrouve de façon régulière et pour beaucoup confirmés par des observations en milieu scientifique. Toutefois, ces informations sont données à titre informatif, elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager notre responsabilité.

 

 

Les informations de ce site sont à titre informatif uniquement pour votre bien être, votre confort. Pour tout usage des EPS dans un but thérapeutique, consultez un médecin.

 


Ils ne se substituent pas non plus à une consultation auprès de celui-ci.
Elles ne doivent en aucun cas se substituer à un traitement médical.

 

 

Ce complément alimentaire ne peut pas se substituer à une alimentation variée, équilibrée et à un mode de vie sain.

 


Une consommation excessive peut avoir des effets laxatifs.

 


Ne pas dépasser la dose journalière indiquée.

 

 

A conserver à température ambiante.

 

 

A tenir hors de portée des enfants.