Une question ? Appelez-nous au 04 93 35 71 39 ou bien utilisez notre formulaire de contact

Fumeterre

Propriétés de l'EPS Phytostandard Fumeterre :

- Migraine d'origine digestive
- Digestion difficile, douloureuse
- Troubles hépatiques
- Eczéma sec
- Psoriasis

RÉF : FUMETERRE EPS
Conseil de votre
pharmacien
Petits gestes quotidiens

 Une cuillère à café d'EPS Fumeterre, 1 à 2 fois/jour.

 

La durée de la complémentation est de 3 semaine. À renouveler en fonction des besoins.

 


À prendre en dehors des repas, à diluer dans un grand verre d'eau, ou un jus de fruit.

Description:
Parties de la plante utilisées:
Propriétés:
Précaution à prendre:
Avertissement:
Préparation des EPS:

La fumeterre était déjà utilisée dans l'Antiquité, sous le nom d'herbe à jaunisse.

 

Galien et Pline la prescrivaient en cas d'affections du foie. Le suc extrait de la plante était utilisé, localement, pour traiter la gale et le prurit.

 

Elle est oubliée, à partir du Moyen Age jusqu'au Xe siècle. Dès le XVIe siècle, ses vertus dépuratives et son efficacité sur les problèmes de peau sont officiellement reconnues.

 

Elle tiendrait son nom du jus de sa plante, qui fait pleurer comme la fumée, ou de ses feuilles, qui ressemblent à de la fumée sortant de terre.

 

La fumeterre est une plante annuelle à tige molle. Elle ne dépasse généralement pas 50 cm de haut.

 

Ses feuilles sont alternes, de couleur gris vert, à lobes étroits, lancéolés et glabres. Les fleurs poussent en épis avec des grappes terminales. On compte de 6 à 20 fleurs par épi.

 

Elles ont une forme tubulaire et allongée et sont prolongées d'un éperon. La couleur des fleurs varie du blanc au rose, plus ou moins foncé, avec des taches pourpres à l'extrémité.

 

Les fruits sont des silicules globuleuses ; la capsule ne renferme qu'une seule graine.

Ce sont les parties aériennes fleuries utilisées pour la préparation des EPS.

Principes actifs :

Alcaloïdes nombreux dont la fumarine, la coptisine, la protopine, l'hydrastine et les protoberbérines. Flavonoïdes : glycosides de quercétine, rutine, alcool cérylique, isoquercitrine. Composants amers : acide malique et citrique. Minéraux : potassium. Tanins.

 

Propriétés médicinales de la fumeterre :

 

  • Utilisation interne:

 

Dépurative (essentiellement digestive), apéritive, tonique, stomachique et cholérétique.

 

Antispasmodique : sphères digestive et dermatologique. Effet inotrope sur le myocarde. Hypertensive. Stimulant respiratoire.

Amphocholérétique : régularisation de la production de la bile.

Anti-inflammatoire.

Diaphorétique léger.

 

  • Utilisation externe:

Maladies ou infections de la peau (dartres, eczéma).

Précautions d'emploi de la fumeterre :

La fumeterre est déconseillée aux personnes frêles. Il est recommandé de prendre un avis médical avant d'utiliser la fumeterre en préparations faites maison et de ne pas dépasser 6 g par jour.

 

Contre-indications :

La fumeterre ne doit pas être utilisée par des personnes ayant une obstruction des voies biliaires, dans les cas des lithiases biliaires ou d'insuffisance hépatique importante. Elle est également contre-indiquée chez les personnes souffrant d'hypertension.

 

Effets indésirables :

La fumeterre, en doses trop fortes, peut entraîner des diarrhées et des difficultés respiratoires.

 

Interactions avec des plantes médicinales ou des compléments :

Les associations suivantes sont bénéfiques : fumeterre et boldo pour les digestions difficiles ; fumeterre et chardon-Marie ou artichaut pour les crises de foie ou les hépatites ; fumeterre et gingembre pour les nausées des femmes enceintes.

 

Interactions avec des médicaments :

La fumeterre ne doit pas être associée aux antihypertenseurs diurétiques. Cette association pourrait déclencher une hypovolémie, une hypotension, ainsi que des difficultés pour le contrôle de l'hypertension.

En aucun cas les informations et les conseils donnés, ne peuvent constituer un diagnostic, lequel nécessite obligatoirement un examen auprès de son médecin.

 

 

Ces propriétés, indications et modes d'utilisation sont tirés des ouvrages ou sites Internet de référence en phytothérapie.

 

On les y retrouve de façon régulière et pour beaucoup confirmés par des observations en milieu scientifique. Toutefois, ces informations sont données à titre informatif, elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager notre responsabilité.

 

 

Les informations de ce site sont à titre informatif uniquement pour votre bien être, votre confort. Pour tout usage des EPS dans un but thérapeutique, consultez un médecin.

 


Ils ne se substituent pas non plus à une consultation auprès de celui-ci.
Elles ne doivent en aucun cas se substituer à un traitement médical.

 

 

Ce complément alimentaire ne peut pas se substituer à une alimentation variée, équilibrée et à un mode de vie sain.

 


Une consommation excessive peut avoir des effets laxatifs.

 


Ne pas dépasser la dose journalière indiquée.

 

 

A conserver à température ambiante.

 

 

A tenir hors de portée des enfants.

La préparation des EPS se réalise par des techniques physiques naturelles (la congélation) le froid assure la conservation de l’intégrité des principes actifs des plantes, une technique mécanique (le cryo broyage) elle facilite l’extraction de ces mêmes substances actives et un procédés physico chimique d’extraction par de l’alcool (la lixiviation).

On effectue une évaporation à basse température sous vide de l’alcool, ainsi on n’a plus d’alcool dans le produit fini.


La qualité des produits suppose en amont une qualité irréprochable des matières premières, autant dire des plantes. Or leur composition peut être très variable d'une année à l'autre, selon les conditions climatiques, périodes de récolte, stade végétatif, nature du sol...
Face à ces inégalités et pour garantir une concentration constante dans le traceur sélectionné, le procédé d'extraction breveté repose sur une standardisation de nos produits.

L'ajout de glycérine végétale lors de l'étape ultime du procédé d'extraction permet d'ajuster la concentration finale en traceur.

La glycérine végétale est extraite à partir d’huile végétale après saponification, sans ionisation et sans OGM.

Choix minutieux et précis des plantes :
Elles sont sélectionnées selon des critères précis : période de récolte, stade végétatif...
Ces plantes sont cueillies en France (ex : aubépine dans la Drôme) et/ou à l'étranger en fonction de la période de récolte et de la partie prélevée (fleurs, fruits, feuilles, racines...) dans des champs de préférence de culture biologique ou des zones sauvages non polluées.

La congélation et le stockage des plantes fraiches :
Pour garder l’intégrité des principes actifs de la plante sans ajout de produits chimiques (conservateur, stabilisant….et autres) , les plantes fraiches sont ensuite congelées dans les heures qui suivent pour éviter qu'elles ne s'oxydent et perdent leurs propriétés puis elles sont stockées à -18° dans des chambres froides. Cette étape suppose ainsi une maîtrise parfaite de la chaîne du froid.

Cryo broyage :
L'étape suivante consiste à broyer mécaniquement les plantes encore congelées.
Le broyat recueilli dans la cuve est recouvert d'une eau faiblement alcoolisée.

Lixiviation :

La lixiviation ou percolation est en gros la technique que vous utilisez quand vous préparez votre café. Si vous avez une machine à expresso, vous effectuez une lixiviation forcée avec de l’eau chaude. C’est donc, de façon classique, le traitement d'une substance, d'un mélange par un liquide pour en extraire les constituants solubles.
Mais dans cette technique on utilise de l'alcool à ce mélange, en augmentant progressivement le degré alcoolique.

Ajout de glycérine :
Après évaporation de l'alcool et dosage du traceur, la dernière opération consiste à ajouter de la glycérine d'origine végétale pour garantir une standardisation produit.