Une question ? Appelez-nous au 04 93 35 71 39 ou bien utilisez notre formulaire de contact

Association de 3 plantes aux propriétés anti inflammatoires appaise efficacement et rapidement les douleurs.

DOULEURS RHUMATISMALES

Préparation d’Extraits fluide de Plantes fraîches Standardisés en solution glycérinée (EPS), 100% naturelles pour le retour de votre bien être.

RÉF : DOULEURS RHUMATISMALES EPS
Quantité
Flacon de 60 ml
Flacon de 60 ml
Flacon de 125 ml
13.80€
Conseil de votre
pharmacien
Petits gestes quotidiens

EPS de Saule (Ecorces)

EPS de Scrofulaire noueuse (Parties aèriennes)

EPS Reine des prés (Somités fleuries).

 

Bien agité le flacon avant l’utilisation.

1 cuillère à café dans un peu d’eau matin et soir après les repas.

Cure de 21 jours.

 

Recommencez la cure si besoin.

 

Ce complément alimentaire ne peut pas se substituer à une alimentation variée, équilibrée et à un mode de vie sain.

Une consommation excessive peut avoir des effets laxatifs.

 

Précautions à prendre avec la Reine des prés et le Saule: Hypersensibilité aux dérivés salicylés, Néphrites, Association avec les anticoagulants.

Contre indication avec la Scrofulaire noueuse: Femme enceinte, enfant de moins de 12 ans, Ulcère gastro-duodénal, Insuffisance cardiaque sévère.

 

Pour un conseil personnalisé contactez nous.

COMMENT CA MARCHE
REINE DES PRES
SCROFULAIRE NOUEUSE
SAULE
PREPARATION
AVERTISSEMENT

Tous les rhumatismes se manifestent par des douleurs et des raideurs aux articulations. Mais pas de la même façon.

 

En cas d'arthrite, la cible est la membrane qui entoure l'articulation. Elle sécrète le liquide synovial, un lubrifiant qui protège l'articulation et facilite les mouvements. En cas d'inflammation, des lésions au niveau des tissus mous et des surfaces osseuses de l'articulation apparaissent. Progressivement, la zone inflammatoire gonfle et les articulations se déforment, elles deviennent douloureuses, raides, comme rouillées.

 

En cas d'arthrose, la cible se situe au niveau du cartilage. Ce tissu recouvre les surfaces articulaires. Avec l'âge ou suite à de microtraumatismes répétés comme cela se produit chez les sportifs, ce cartilage peut dégénérer. L'os n'est alors plus protégé lors des frottements. Une douleur apparaît et les mouvements deviennent plus difficiles.

Toutes les parties de cette plante peuvent être employées, mais ce sont généralement les sommités fleuries, récoltées de juin à août, avant la floraison complète des fleurs, qui entrent dans la composition des compléments alimentaires.

 

Elle est riche en dérivés salicylés au même titre que le saule (Salix alba) et a donné son nom à l'aspirine. En 1874, le chimiste allemand Nietzki extrait de la reine des prés une molécule principalement constituée d'acide salicylique.

Des études ont mis en évidence la présence de nombreux constituants autres que l'acide salicylique, tels que le fer, le soufre, calcium, des glucosides, la gaultérine, la vanilline, des flavonoïdes (spiréïne & héliotropine), des tanins et de la vitamine C.

 

La médecine traditionnelle reconnait de nombreuses propriétés aux extraits de Reine des prés: anti-inflammatoire, diurétique, sudorifique, astringente, tonique, antispasmodique, cicatrisante, antalgique, elle possède aussi des propriétés digestives.

 

Les feuilles et les fleurs sont diurétiques, fébrifuges, antispasmodiques et antirhumatismales.

 

Alors que les racines et les feuilles sont astringentes, vulnéraires et détersives. Les dérivés salicylés (acide salicylique) de la reine des prés sont reconnus pour leurs effets bénéfiques sur les manifestations articulaires douloureuses.

 

Les divers composants de la plante lui confèrent d'autres vertus encourageant l'élimination rénale. Ils contribuent également à la dilatation des vaisseaux et à l'accélération de la diurèse.

La reine des prés contient également un hétéroside de salicylate de méthyle, qui justifie l'excellente réputation de ses propriétés relaxantes. Il participe à rendre la plante active contre les douleurs, les névralgies et l'inflammation du tube digestif.

 

Contre-indication : Attention : Ne pas utiliser la reine des prés en cas d'allergie à l'aspirine et dans le cas de prise d'anticoagulants type héparinique.

Parties utilisées : Les parties aériennes.

 

Plusieurs espèces du genre Scrophularia sont réputées anti-inflammatoires. En France, la scrofulaire noueuse peut revendiquer des actions similaires à celles de la racine tubérisée d'harpagophytum en raison de la présence d'un certain nombre de composés identiques dans les deux plantes. Ce sont principalement des iridoïdes, et notamment l'harpagoside, le principe actif qui a été le plus étudié.

La scrofulaire est traditionnellement utilisée par voie orale dans le traitement symptomatique des manifestations articulaires douloureuses mineures (arthrose, tendinite, lombalgie...)

On peut l'associer à la prêle, reminéralisante, qui agit sur la structure osseuse, et à la valériane, qui décontracte et combat le stress en intervenant sur la composante musculaire de la douleur.

La prêle peut être remplacée par la reine des prés si la douleur est forte (avec oedème) et par le curcuma en cas de surpoids. La scrofulaire est particulièrement indiquée après des séances d'ostéopathie, de rééducation, de thermalisme ou de thalassothérapie.

 

 

 

Contre-indications, effets indésirables :

Aucune toxicité avérée n'a été rapportée chez l'homme à ce jour. Néanmoins, à forte dose, la scrofulaire peut entraîner des nausées, des vomissements et être irritante pour l'intestin. Elle est contre-indiquée chez la femme enceinte ou allaitante, ainsi que chez les enfants de moins de 12 ans. Et son utilisation est déconseillée en cas d'ulcère gastroduodénal et d'insuffisance cardiaque sévère. Enfin, mieux vaut l'éviter lors de la prise de warfarine (un anticoagulant) et de traitements contre les troubles du rythme cardiaque.

Parties utilisées :

L'écorce des jeunes branches de deux ou trois ans, récoltée au printemps.

Composition : -Salicylates (1,5 à 11%), -Dérivés flavoniques et hétérosidiques du groupe du salicoside (= salicine, glucoside de l'alcool salicylique), salicortine,... -Composés phénoliques (glucosides de phénols et d'acides phénols): triandrine, vimaline et dérivés aromatiques, saligénine,... -Flavonoïdes: hétérosides du quercétol, de la lutéoline, de l'ériodictyol, de la naringénine, ampélopsine (flavanolol) et isosalipurpuroside (chalcone) -Tanins: proanthocyanidols dimères et trimères (8 à 20%)

 

Propriétés et vertus :

Anti-inflammatoire & antirhumatismale

Analgésique & antipyrétique

Antiseptique

Les chatons ont des propriétés antispasmodiques et sédatives nerveuses.

Comme l'aspirine, l'acide salicylique inhibe la cyclo-oxygénase, diminue la biosynthèse des prostaglandines E1 et E2, mais moins sur la synthèse du thromboxane A2, ce qui le rend moins antiagrégant plaquettaire

 

Les propriétés anti-inflammatoires sont liées à l'acide salicylique qui se forme par oxydation intra hépatique de l'alcool salicylique (saligénine), lui-même issu, au niveau intestinal, de l'hydrolyse du salicoside natif ou de la dégradation lente de la salicortine (qui sont les "prodrogues" de l'acide salicylique), absorbées à plus de 86%.

 

Indications :

Fièvre

Grippe

Maux de tête

Rhumatismes et arthrite

Doulours

Spasmes

Insomnie

 

Contre-indications : Les personnes allergiques ou hypersensibles à l'acide acétylsalicylique pourraient également l'être à l'écorce de saule.

En l'absence de données cliniques, on contre indique la prise de saule blanc aux femmes enceintes et allaitantes.

 

Effets indésirables : En théorie, l'écorce de saule pourrait provoquer les mêmes effets indésirables que l'acide acétylsalicylique, mais les études et l'expérience cliniques indiquent qu'ils sont, en réalité, négligeables.

 

Interactions médicamenteuses : Contrairement à l'acide acétylsalicylique, les effets antiagrégants plaquettaires de l'écorce de saule semblent trop faibles pour qu'il y ait une interaction significative entre la plante et d'autres plantes ou des médicaments de synthèse ayant des effets similaires.

La préparation des EPS se réalise par des techniques physiques naturelles (la congélation) le froid assure la conservation de l’intégrité des principes actifs des plantes, une technique mécanique (le cryo broyage) elle facilite l’extraction de ces mêmes substances actives et un procédés physico chimique d’extraction par de l’alcool (la lixiviation).

On effectue une évaporation à basse température sous vide de l’alcool, ainsi on n’a plus d’alcool dans le produit fini.

 


La qualité des produits suppose en amont une qualité irréprochable des matières premières, autant dire des plantes. Or leur composition peut être très variable d'une année à l'autre, selon les conditions climatiques, périodes de récolte, stade végétatif, nature du sol...
Face à ces inégalités et pour garantir une concentration constante dans le traceur sélectionné, le procédé d'extraction breveté repose sur une standardisation de nos produits.
 


L'ajout de glycérine végétale lors de l'étape ultime du procédé d'extraction permet d'ajuster la concentration finale en traceur.

La glycérine végétale est extraite à partir d’huile végétale après saponification, sans ionisation et sans OGM.
 


Choix minutieux et précis des plantes :
Elles sont sélectionnées selon des critères précis : période de récolte, stade végétatif...
Ces plantes sont cueillies en France (ex : aubépine dans la Drôme) et/ou à l'étranger en fonction de la période de récolte et de la partie prélevée (fleurs, fruits, feuilles, racines...) dans des champs de préférence de culture biologique ou des zones sauvages non polluées.
 


La congélation et le stockage des plantes fraiches :
Pour garder l’intégrité des principes actifs de la plante sans ajout de produits chimiques (conservateur, stabilisant….et autres) , les plantes fraiches sont ensuite congelées dans les heures qui suivent pour éviter qu'elles ne s'oxydent et perdent leurs propriétés puis elles sont stockées à -18° dans des chambres froides. Cette étape suppose ainsi une maîtrise parfaite de la chaîne du froid.
 


Cryo broyage :
L'étape suivante consiste à broyer mécaniquement les plantes encore congelées.
Le broyat recueilli dans la cuve est recouvert d'une eau faiblement alcoolisée.
 


Lixiviation :

La lixiviation ou percolation est en gros la technique que vous utilisez quand vous préparez votre café. Si vous avez une machine à expresso, vous effectuez une lixiviation forcée avec de l’eau chaude. C’est donc, de façon classique, le traitement d'une substance, d'un mélange par un liquide pour en extraire les constituants solubles.
Mais dans cette technique on utilise de l'alcool à ce mélange, en augmentant progressivement le degré alcoolique.
 


Ajout de glycérine :
Après évaporation de l'alcool et dosage du traceur, la dernière opération consiste à ajouter de la glycérine d'origine végétale pour garantir une standardisation produit.

Ces propriétés, indications et modes d'utilisation sont tirés des ouvrages ou sites Internet de référence en phytothérapie.

 

On les y retrouve de façon régulière et pour beaucoup confirmés par des observations en milieu scientifique.

 

Toutefois, ces informations sont données à titre informatif, elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager notre responsabilité.

 

Les informations de ce site sont à titre informatif uniquement pour votre bien être, votre confort.

 

Pour tout usage des EPS dans un but thérapeutique, consultez un médecin.