Une question ? Appelez-nous au 04 93 35 71 39 ou bien utilisez notre formulaire de contact

Avec trois plantes sous forme d'EPS, ce mélange viendra à bout de votre toux.

ANTITUSSIF
100% naturelle, une préparation de votre pharmacien.

RÉF : ANTITUSSIF EPS
Quantité
Flacon de 125 ml
Flacon de 125 ml
24.60€
Conseil de votre
pharmacien
Petits gestes quotidiens

EPS Pin sylvestre (Bourgeons)

EPS Radis noir (Racines)

EPS Echinacéa (Racines)

 

Bien agité le flacon avant l’utilisation.

 

1 cuillère à café dans un peu d’eau matin et soir après les repas.

 

Cure de 21 jours.

 

A renouveller si nécessaire.

 

Précautions à prendre: Ce complément alimentaire ne peut pas se substituer à une alimentation variée, équilibrée et à un mode de vie sain.
Une consommation excessive peut avoir des effets laxatifs.

 

Pour un conseil personnalisé contactez nous.

COMMENT CA MARCHE:
Pin sylvestre
Radis noir
Echinacée
PREPARATION
AVERTISSEMENT

La présence de toux est l'un des motifs de consultation médicale les plus fréquents. Malgré cela, elle est essentielle car, grâce à elle, les voies aériennes restent dégagées et libres.

 

La toux, par définition, est un phénomène réflexe qui intervient en cas d'irritation et qui permet d'expulser les particules inhalées par inadvertance.

 

Ce réflexe est efficace dès l'âge de 1 mois.

 

La toux est en fait une expiration, bruyante parce qu'explosive, incontrôlable. Elle survient de façon réflexe à l'irritation de la muqueuse respiratoire. Que celle-ci soit chatouillée par un corps étranger (quand on avale de travers), par un allergène qui l'enflamme, des particules diesel qui l'irritent, un virus ou une bactérie qui tout au long de l'arbre respiratoire provoque des réactions de défense en chaîne.

 


Avec à la clé, une toux sèche d'abord, ou d'irritation, qui va ensuite devenir plus grasse : elle devient productive de glaires que l'on peut cracher ou que l'on avale.

 

Le caractère de la toux, sèche ou grasse, est aussi un indicateur précieux en ce qu'il peut renseigner sur la nature des facteurs déclenchants ou la phase évolutive de la maladie : sèche au début, elle "mûrit" ensuite pour redevenir sèche en queue de maladie.

Le pin sylvestre est un arbre aux vertus antiseptiques et décongestionnantes.

 

Il agit particulièrement sur les voies respiratoires, notamment en tant que fluidifiant. Son utilisation est indiquée dans le traitement de la toux, du rhume, de la sinusite, de la pharyngite, de la rhinite, de la bronchite.

 

Le pin sylvestre est enregistré sur la liste des plantes médicinales de la Pharmacopée française. Les bourgeons et les rameaux de pin sylvestre peuvent être utilisés en phytothérapie.

 

Antiseptique et expectorant, le pin est indiqué pour les affections des voies respiratoires, en utilisation interne comme externe. Il peut ainsi soigner bronchites, rhumes, toux et autres laryngites.

 

Le pin est également efficace pour soulager les douleurs rhumatismales ou celles causées par l'arthrite. Il a encore prouvé son utilité dans le traitement des toux. Antiseptique, antitussif, expectorant : le bourgeon de pin est indiqué dans les affections des voies respiratoires (bronchites, toux, rhumes...).

 

Antiseptique et diurétique : les graines de pin soignent les infections urinaires.

 

Composants principaux de la plante : La sève de l'arbre contient de la résine : Oléorésine et un principe amer les aiguilles et les bourgeons renferment une huile essentielle à mono terpènes riche en alpha-pinène (40 %), béta-pinène (13 %), limonène (25 à 30 %), sesquiterpènes, monoterpénols, sesquiterpénols et à esters terpéniques: acétate de bornyle (jusqu’à 10 %) Composants principaux de l'huile essentielle : Mono terpènes : alpha-pinène (40 %) et béta-pinène (13 %), limonène (25 à 30 %), delta-3-carène Sesquiterpènes : longifolène Monoterpénols : bornéol (2 %), terpinéol Sesquiterpénols : alpha-cadinol Esters terpéniques : acétate de bornyle (jusqu’à 10 %)

 

Précautions : Le pin sylvestre fait partie de la famille des plantes à dérivés terpéniques comme le romarin, le thym, le cyprès...

 

Par conséquent, ces plantes abaissent le seuil épileptogène et sont contre indiquées en cas d'antécédent d'épilepsie.

Ne pas donner chez les femmes enceintes.

Ne pas donner aux enfants de moins de 12 ans.

En phytothérapie, la partie utilisée est la racine.

 

Comme d'autres radis, son gout est d'autant plus prononcé qu'il a manqué d'eau. Cette plante potagère est noire à l'extérieur mais sa chair est blanche.

 

Les origines du radis remontent à plusieurs siècles avant notre ère. On trouve les premières cultures en Chine, il aurait par la suite transité en Egypte avant de conquérir le bassin méditerranéen. Ce n'est qu'à partir du XVIIIe siècle que le radis noir, originaire de l'Europe de l'Est, qu'on le trouve consommé en France.

 

Les romains l'appelaient Raphanus nom dérivant des mots grecs "ra" (promptement) et phainomai (apparaître) faisant allusion à la germination rapide des graines de radis. Le radis noir se caractérise par sa richesse en minéraux et d'oligo-éléments. On trouvera dans sa racine 243 mg/100 g de potassium et 20 mg/100 g de calcium, cette richesse lui permet de reminéraliser l'organisme très efficacement.

 

C'est une plante d'hiver, riche en vitamine C (100 g de radis en apporte 23 mg, soit 30 % des apports quotidiens recommandés) et en vitamines du groupe B, de plus elle est peu calorique : 15 kcal/100g. Mangé cru, la racine du radis noir fournit beaucoup de fibres (1,5 g/100 g) et sa richesse en cellulose le rend particulièrement efficace sur le fonctionnement du transit intestinal.

 

Il contient une huile essentielle riche en principes odorants soufrés appelés glucosinolates, en isothiocyanate de sulforaphène et en raphanine. La raphanine confére des activités antibactériennes et antimycosiques au radis noir.

 

Propriétés du radis noir :

Draineur du foie et de la vésicule biliaire.

Favorise l'élimination des déchets et des toxines.

Rétablit le fonctionnement harmonieux du foie et de la vésicule biliaire.

Augmente le péristaltisme intestinal (contractions de l'intestin) et donc favorise l'évacuation des selles.

 

Possède une activité antispasmodique sur les muscles lisses des voies biliaires. Le radis noir favorise la production de bile pour faciliter la digestion et détoxifie le foie.

 

Les avantages de désintoxication de ce légume s’étendent au système circulatoire, il aide donc aussi à purifier le sang. Boire régulièrement du jus de radis noir est considéré comme bénéfique pendant les mois d’hiver, lorsque certaines personnes sont sujettes à souffrir d’infections respiratoires.

 

Ce jus est utilisé en Asie pour traiter la bronchite et la toux car il contient des propriétés antimicrobiennes et antivirales.

 

Ceux-ci aident à protéger le système immunitaire des infections bactériennes et des virus comme le rhume, la grippe etc. Une étude a montré que le jus de radis noir apportait une protection supplémentaire contre la bactérie E. coli. Une autre étude a porté sur les propriétés potentielles de détoxification du foie des extraits de radis noir.

 

Les chercheurs ont découvert que l’extrait de radis noir induit efficacement des enzymes de détoxication de cellules de cancer du foie. Ces effets anti-cancer ont été principalement attribués à différentes substances chimiques, dont un métabolite de l’isothiocyanate de glucoraphasatin.

 

Le radis noir est une excellente source de vitamine C, de potassium, de fer et de magnésium ainsi que des vitamines A, E et B. Il est également connu pour sa capacité à combattre l’infection et de promouvoir la fonction digestive grâce à ses enzymes.

 

Le radis noir contient aussi du raphanin dont certaines études ont relevé un effet bénéfique dans le traitement des déséquilibres de la thyroïde. Des études ont montré que les feuilles de radis noir ont en outre un effet détoxifiant du foie.

 

Contre indications : Les personnes atteintes de calculs biliaires devront éviter de consommer trop de radis noir car il pourrait causer des troubles au niveau de la vésicule biliaire.

 

En dehors de cela, le radis noir est considéré comme un aliment sain et sans danger si effets secondaires. Toute personne en bonne santé et n’ayant pas de problèmes d’hypersensibilité au radis noir pourront en consommer pour bénéficier de ses nombreux avantages pour la santé.

L'échinacée, utilisée pour réveiller et stimuler le système immunitaire, est surtout efficace pour prévenir diverses infections des voies respiratoires, la grippe ou le rhume. Elle était très utilisée par les Indiens d'Amérique.

 

Jusque dans les années 1990, l’échinacée avait la réputation de stimuler le système immunitaire et d’augmenter la résistance à certaines infections comme la grippe, la rhinite et la bronchite.

 

Elle est d’ailleurs très populaire en Allemagne, où elle est utilisée comme traitement de support lors d’infections des voies respiratoires ou urinaires. Reste que les études cliniques démontrant les bienfaits de son utilisation contre le rhume, la grippe, les bronchites ou d’autres affections des voies respiratoires ne sont pas toutes unanimes.

 

En revanche, des recherches plus récentes suggèrent que, au lieu de prévenir le rhume, l’échinacée pourrait le traiter en en réduisant la durée et la gravité.

 

L’ingrédient actif principal de l’Echinacea est composé des alcamides. Elle renferme également des composés phénoliques notamment les acides caféiques, chicorique et caftarique, mais aussi des polysaccharides.

 

En outre, l’Échinacée contient de nombreux composants dont les échinacosides, l’acide chlorogénique, l’échinacéine, l’isobutylamides, le polyacetylènes, le D-arabinogalactane acide. L’Echinacea renferme également des minéraux tels que le cuivre, le potassium, l’iode ainsi que le fer. On y retrouve aussi des vitamines A, E et C.

 

Les EPS sont utilisés pour la stimulation du système immunitaire, pour les propriétés anti-inflammatoire respiratoire comme antibiotique naturel, anti-infectieux, antigrippal et antiallergique.

 

Prévention et traitement des infections grippales et septiques ; stimulation du système immunitaire, en préventif et en curatif ; effets sur les septicémies.

L'échinacée ne doit pas être utilisée plus de trois semaines consécutives, car elle pourrait avoir des effets négatifs sur le système immunitaire.

 

L'échinacée est contre-indiquée aux personnes souffrant d'une maladie auto-immune ou de maladies évolutives. Elle est également déconseillée aux personnes allergiques aux plantes de la famille des astéracées.

 

L'échinacée ne doit pas être utilisée en même temps que des stéroïdes ou des immunodépresseurs. Elle est déconseillée avec des traitements de longue durée.

La préparation des EPS se réalise par des techniques physiques naturelles (la congélation) le froid assure la conservation de l’intégrité des principes actifs des plantes, une technique mécanique (le cryo broyage) elle facilite l’extraction de ces mêmes substances actives et un procédés physico chimique d’extraction par de l’alcool (la lixiviation).

On effectue une évaporation à basse température sous vide de l’alcool, ainsi on n’a plus d’alcool dans le produit fini.

 


La qualité des produits suppose en amont une qualité irréprochable des matières premières, autant dire des plantes. Or leur composition peut être très variable d'une année à l'autre, selon les conditions climatiques, périodes de récolte, stade végétatif, nature du sol...
Face à ces inégalités et pour garantir une concentration constante dans le traceur sélectionné, le procédé d'extraction breveté repose sur une standardisation de nos produits.
 


L'ajout de glycérine végétale lors de l'étape ultime du procédé d'extraction permet d'ajuster la concentration finale en traceur.

La glycérine végétale est extraite à partir d’huile végétale après saponification, sans ionisation et sans OGM.
 


Choix minutieux et précis des plantes :
Elles sont sélectionnées selon des critères précis : période de récolte, stade végétatif...
Ces plantes sont cueillies en France (ex : aubépine dans la Drôme) et/ou à l'étranger en fonction de la période de récolte et de la partie prélevée (fleurs, fruits, feuilles, racines...) dans des champs de préférence de culture biologique ou des zones sauvages non polluées.
 


La congélation et le stockage des plantes fraiches :
Pour garder l’intégrité des principes actifs de la plante sans ajout de produits chimiques (conservateur, stabilisant….et autres) , les plantes fraiches sont ensuite congelées dans les heures qui suivent pour éviter qu'elles ne s'oxydent et perdent leurs propriétés puis elles sont stockées à -18° dans des chambres froides. Cette étape suppose ainsi une maîtrise parfaite de la chaîne du froid.
 


Cryo broyage :
L'étape suivante consiste à broyer mécaniquement les plantes encore congelées.
Le broyat recueilli dans la cuve est recouvert d'une eau faiblement alcoolisée.
 


Lixiviation :

La lixiviation ou percolation est en gros la technique que vous utilisez quand vous préparez votre café. Si vous avez une machine à expresso, vous effectuez une lixiviation forcée avec de l’eau chaude. C’est donc, de façon classique, le traitement d'une substance, d'un mélange par un liquide pour en extraire les constituants solubles.
Mais dans cette technique on utilise de l'alcool à ce mélange, en augmentant progressivement le degré alcoolique.
 


Ajout de glycérine :
Après évaporation de l'alcool et dosage du traceur, la dernière opération consiste à ajouter de la glycérine d'origine végétale pour garantir une standardisation produit.

Ces propriétés, indications et modes d'utilisation sont tirés des ouvrages ou sites Internet de référence en phytothérapie.

 

On les y retrouve de façon régulière et pour beaucoup confirmés par des observations en milieu scientifique.

 

Toutefois, ces informations sont données à titre informatif, elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager notre responsabilité.

 

Les informations de ce site sont à titre informatif uniquement pour votre bien être, votre confort.

 

Pour tout usage des EPS dans un but thérapeutique, consultez un médecin.